Categories Dildo shop escort stavanger

Monsieur le sexe histoire de sexe jeune

monsieur le sexe histoire de sexe jeune

..

Video sexe beurette sex shop nantes

Robert à ce moment là passe ses mains sous ses bras et lui prends la poitrine à pleines mains. Tu me pelote les seins on dirait.

Bas les pates ou bien je crie. Son minou apparaît sous le fin tissu de son string. Cette vision rend soudain fou le vieux. Le gros en profite. Jérémie, lui, voit son fantasme se réaliser. Tous les deux on regarde, on mate le viol de notre bien-aimée. Il faut la mettre à poil. Aidez-moi car elle ne peur plus rien faire. Tous les trois, on la soulève. Jérémie et moi on se regarde. Lola est vraiment cuite et elle ne se rend plus compte de rien.

Alors moi, je passe derrière elle et je lui enlève son débardeur. Devant, Jérémie la retient. Je défais la fermeture éclair de sa jupe et le vêtement descend tout seul. On est obligés de lui lever les jambes pour la dégager complètement. Mais elle mouille la salope. Penche là en avant et fait là se cambrer. Je rejoins le type et je laisse Jérémie nous exhiber sa copine. Car maintenant, le salaud réalise son rêve: En tremblant ; il lui dégrafe le soutien gorge libérant ses seins.

Leur pointe est dressée signe que Lola est excitée. Il prend les bouts et les fait rouler entre ses doigts. Il descend une main, écarte le string pour nous montrer sa chatte à peine épilée. Jérémie, tout à son plaisir la retourne pour nous montrer encore ses fesses. Il le fait lentement le salaud, il joue avec nos nerfs.

Les deux fesses à peine marquées grâce au string apparaissent à la lumière de la pièce. Une fois la petite rondelle découverte, il glisse un doigt dedans.

Elle ouvre son ventre. Je veux la baiser cette salope. Sa queue bandée est énorme. Le vieux la prendre par la taille et la soulève au rythme de son plaisir. Petit à petit la jeune Lola pousse des petits cris qui ressemblent à des cris de plaisir. La bite quand elle ressort est luisante de ses sécrétions.

A ces mots Lola se met à crier car elle jouit à son tour accompagnant son violeur. Repus, le vieux se retire du ventre de la jeunette. Cette nana est une beauté. Vous pouvez me la ramener quand vous voulez. En disant cela, il prend Lola pas les cheveux et la force à se mettre à genoux devant lui. Il lui prend par la tête, attire son visage près de sa queue: Quand elle a fini de nettoyer la bite, elle se relève et tout doucement nous demande de rentrer car elle est crevée.

Elle ne remet ni son string, ni son soutien gorge. Je livre la jeune Lola à un vieux monsieur - histoire érotique. Gris clair Gris Blanc. Les auteurs apprécient les commentaires de leurs lecteurs. Appelez le 08 95 22 70 A quand une suite au moins aussi perverse??? Cela étant j'ai une sacré gaule et j'ai hate de lire une suite. Quelle histoire bandante Merci Arsenne.

Très bon texte vivement une suite. Tu as le don t'exciter tes lecteurs. Ce que vous avez fait est répréhensible, ça s'appelle de la prostitution mais bon je ne dirai rien pour cette fois à condition d'en pondre beaucoup d'autres comme celle là. Autres histoires érotiques publiées par Arsenne.

Il ouvre une porte et la fait rentrer, Monsieur, voilà Eugénie, je vous laisse. Tu pourras tirer les rideaux si tu veux pour dormir. Eugénie descend dans le salon, M. Alain est là et la regarde entrer, on dirait une vierge habillée ainsi, tu es superbe, ton décolleté est indécent jeune fille, regarde il couvre à peine tes seins, disant cela il empoigne les seins et les caresse, ils sont superbes.

Nous passons à table, le dîner se passe normalement sous le regard peu amène de la vieille bonne qui assure le service. Le lendemain matin Alexandrine est dans la chambre pour me réveiller, allez levez-vous le petit déjeuner est prêt, je vais vous apporter des vêtements choisis par M.

Alain, vous les passerez et je vous conduirai à son bureau. Grimpe sur la table, mets toi à 4 pattes et laisse moi faire, des mains parcourent mon corps, empoignent mes seins comme on soupèse des melons au marché, descendent plus bas, et soudain: Vers midi, Alexandrine passe la tête, Monsieur prendra son apéritif dans le petit salon?

Mais tu es douée, bravo, je compte sur toi à chaque apéritif.


monsieur le sexe histoire de sexe jeune

Elle était parcourue d'une étrange sensation mêlée de désir , d'excitation et de culpabilité. C'est alors que Claude lui demanda enfin si elle accepterai de lui faire du bien aussi. Corinne avait la chatte trempée et brûlante , son petit string était inondé. Elle lui dit que ce serait injuste de ne pas lui rendre un plaisir qu'il venait de lui offrir , mais lui dit qu'elle ne voulait pas tromper son copain.

Claude s'avança vers elle , lui debout , elle assise avec cet énorme chibre prêt à exploser à 50cm de son visage et lui demanda de simplement le tenir dans sa main en appliquant quelques mouvements de va-et-vient , de le masturber quoi. Elle prit alors son pénis dans la main pour se rendre compte de sa véritable grosseur puisque sa petite main avait du mal à en faire le tour , alors qu'avec moi elle y arrive.

Elle commença à exécuter des va-et-vient doucement et sentait cet engin se durcir de plus en plus , elle n'en revenait pas de la grosseur , la longueur et la dureté qu'il avait. Elle tenait ce braquemart avec ses deux mains à 20cm de sa tête et le masturbait de plus en plus fort et de plus en plus vite, elle pensait qu'il allait bientôt jouir , mais étonnée de l'endurance du vieux monsieur.

Elle le regardait droit dans les yeux avec son regard de femelle excitée que je connais si bien. Claude était crispé mais tenait le coup , il n'était à cet instant plus le gentil gentleman galant , il devenait un mâle en rut avec sa femelle excitée. Il prit alors la situation en main , Corinne qui avait le contrôle jusque là commençait à défaillir. Claude attrapa la tête de ma chérie et l'approcha de son membre de sorte que la bouche de ma compagne touchait sa bite turgescente et brillante.

Instinctivement , Corinne repris son rôle de femelle soumise et ouvrit la bouche pour accueillir ce membre. Claude accentua directement la pression sur sa tête et son gland vint s'enfoncer au fond de la gorge de Corinne qui manqua de s'étouffer. Elle avait les larmes aux yeux , mais continua sa fellation avec un ardeur que je ne lui connaissais pas.

Après de longues minutes de ce traitement , Claude finit par exploser littéralement dans sa bouche , tout en lui maintenant la tête pour ne pas qu'elle s'en échappe. Corinne sentait de puissants jets de sperme très épais lui tapisser la bouche et la gorge , en tellement grande quantité qu'elle fût obligée d'avaler , chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant.

Claude était fier et se tenait droit debout devant Corinne assise sur le canapé , la bouche souillée qui venait de se faire simplement baisée et remplir d'un foutre qui attendait depuis longtemps de changer de corps , Il se sentait comme un mâle dominant qui utilisait sa femelle et elle se sentait soumise à cet homme , comme une esclave devant exécuter les ordres de son maître , ce qui ne lui déplaisait cependant pas , mais aussi fière de lui avoir vidé les couilles.

C'était une fellation pour un massage. Ce jour là , elle fût exempt de tâches ménagères , elle rentra chez nous après 3 heures de "nettoyage" et me raconta sa journée le soir après quoi nous avons fait l'amour comme des fous , je lui demandait ensuite si elle avait aussi envie de faire l'amour avec Claude , elle me répondit que non , c'est seulement avec moi qu'elle aime faire l'amour , par contre elle avait déjà fantasmé de recevoir le sexe du vieux monsieur en elle , se voyant tringlée comme une chienne , juste pour de la baise , mais elle se sentirai coupable après coup Trois jours plus tard , elle avait de nouveau rendez-vous chez Claude pour faire le ménage.

Elle s'y rendit vêtue d'une mini-jupe blanche , d'un string rose et d'un chemisier , Claude l'accueillit en l'embrassant , lui servit à boire , il discutèrent 10 minutes de tout et de rien et elle commença le ménage. Pendant ce temps Claude regardait la tv. Au bout d'un moment , il lui demanda si elle serait d'accord de l'accompagner à une soirée le vendredi suivant. Elle lui dit qu'elle devrait en parler avec moi et lui demanda où , ce que c'était , avec qui , enfin tout ce qui pouvait la renseignée sur cette soirée.

Il lui dit qu'il était invité à un vernissage et qu'une compagnie féminine serait bien venue , il faudrait juste qu'elle soi bien habillée. Elle termina le ménage , Claude l'invita à s'assoir prés de lui et lui offrit un verre. Il voulait savoir si son dos lui faisait toujours mal , elle lui avoua que ca allait mieux , mais qu'elle sentait encore parfois un petite douleur lors de certain mouvements.

Il lui demanda si elle accepterai un nouveau massage , elle acquiesça et se retrouva en quelques secondes allongée sur le ventre sur le lit du vieux monsieur. Il ne perdu pas une minute et releva sa mini-jupe , Corinne se laissa faire , tant ce rapport vieil homme fort dominant et jeune fille soumise lui plaisait.

Il prit de l'huile et commença son massage. A ce moment là , il avait déjà une belle érection. Elle avait aperçu ce sexe qu'elle connaissait mieux maintenant et commençait aussi à mouiller fortement. Au bout de 15 minutes de massage , Corinne se retourna brusquement , la poitrine dressée et les tétons tout durs et se jeta littéralement sur l'objet qui provoquait son désir pour le prendre à pleine bouche et lui octroyer une fellation digne du Guinness book. Claude était surpris devant tant d'engouement et lui caressait la poitrine pendant qu' elle s'activait sur ce sceptre pour finalement le faire exploser dans sa bouche et sur son visage dans un cri rauque que poussa Claude , elle avala tout ce qu'elle pu et lui nettoya la queue avec sa langue et sa bouche.

Claude lui dit qu'elle savait y faire et la remercia , elle lui rendit le merci en lui avouant que pour elle c'était aussi bon! Elle écarta les cuisses et lui montra comme son string était trempé. Claude lui sourit , elle se rhabilla et rentra chez nous. Elle me raconta sa journée le soir et nous avons ensuite fait l'amour , après m'avoir , à ma demande fait aussi une bonne fellation.

Elle me parla donc de cette soirée et me demanda mon avis , je lui répondit que si elle en avait envie , elle pouvait y aller et prendrai sa voiture car moi je voulais sortir avec des potes pour aller au bowling. Elle me dit qu'alors elle irait avec Claude à ce vernissage , après tout , il n'y a rien de mal. Elle appela Claude directement pour le lui dire , il avait l'air très ravit me dit-elle.

Le vendredi arriva , elle devait aller chez Claude pour 18h00 , de là ils iraient avec sa voiture à lui au lieu du vernissage. Corinne avait passé sa journée à faire les magasins pour se trouver de quoi s'habiller. Avant de partir , au moment de se préparer , elle était déjà très excitée , à vrai dire elle l'avait été toute la journée en faisant ses emplettes. Alors elle s'allongea sur notre lit pour se masturber , histoire de calmer ses ardeurs et de se faire plaisir. Elle eût rapidement un orgasme ,mais son envie ne s'était pas tout à fait calmée.

Elle avait décidé de s'habiller sexy et mis des vêtements les plus érotiques: Elle sonna chez Claude qui en la voyant ouvrit grand les yeux et la complimenta sur sa tenue. Il était habillé très chic et sentait très bon , un parfum"Musc" qui plaisait bien à Corinne. Il arrivèrent vers 18h30 , il y avait déjà beaucoup de monde.

En entrant Claude salua tout de suite quelques collègues , des collègues qui regardaient avec insistance ma Corinne tant elle était ravissante. Un des invité lui fit le compliment en lui disant qu'il était bien accompagné , pour savoir qui elle était. Il lui répondit carrément que c'était sa nouvelle compagne , Corinne se sentait comme sa femme et devait maintenant jouer le jeu pour ne pas troubler les relations.

Elle était à la fois surprise de ces propos et cela lui plaisait aussi d'un autre côté. Claude l'a prenait par la main pour l'emmener au travers la galerie , il y avait des tableaux de toutes sortes et de toutes tailles. Une serveuse leur apporta une flûte de champagne et ils trinquèrent à leur soirée. Ces deux heures à discuter et à bouger à petits pas lui avaient ouvert l'appétit et puis que ferait-elle si tôt à la maison , vu que j'étais sorti?

Elle lui répondit donc par l'affirmative et ils quittèrent les lieux non sans remarquer le regard vicieux de certains messieurs qui reluquaient ma belle de haut en bas. Claude sourit à Corinne et montèrent dans la voiture. Elle m'avouera plus tard qu'à ce moment , elle se sentait belle, désirable , elle était déjà humide et commençait à avoir des drôles de sensations dans le bas du ventre. Après un quart d'heure de route , ils arrivèrent au restaurant , s'installèrent à une table et dinèrent en tête à tête avec apéritif , vin et digestif.

Le repas dura deux heures durant lesquelles Claude se montra très indiscret sur la vie sexuelle de ma bien aimée. Il appris ainsi qu'elle avait eu sa première relation sexuelle à 15 ans avec un ami de son père de 38 ans. Tous les deux étaient très émoustillé et Claude demanda à Corinne si elle accepterai de boire un dernier verre chez lui , elle lui répondit du tac au tac: Elle accepta et il se mirent en route. Une fois arrivés , en montant les escaliers , Claude remarqua que Corinne avait changé dans son attitude , l'alcool aidant elle se faisait très femelle et remuait son popotin devant Claude.

En entrant Claude lui dit que ca lui serait désormais difficile de ne pas la baiser ce soir , elle lui répondit que de toute façon , elle ne pourrai pas lutter contre un molosse comme lui. Il lui dit qu'il bandait déjà comme un fou , elle lui répondit , c'est normal quand toi tu bandes moi je mouille et inversement et elle lui avoua que secrètement elle avait envie de se faire baiser par lui.

Claude regarda Corinne s'éloigner , elle parti dans la chambre , se jeta sur le lit , se mis sur le dos , elle écarta les cuisses et dit au vieil homme de venir la pilonner car elle ne tiendrai pas comme ca longtemps.

Claude se rapprocha , se mit tout nu et sa verge tendait déjà vers le haut avec une vigueur que Corinne connaissait déjà. Il lui remonta sa mini-jupe sur la taille , découvrit alors ce petit string noir , le haut des bas et le porte-jarretelles qui ne firent qu'accentuer son excitation. Il vint s'agenouiller entre les cuisses de ma bien-aimée et tenait son attribut dans la main et le dirigeait vers la fente de Corinne qui ruisselait comme une folle , il tira sur le string de côté pour dégager l'entrée du vagin et plaça son pénis juste devant.

Il demanda alors à Corinne si elle le voulait vraiment , c'est alors qu'elle s'agrippa à son cou avec ses bras et lança en avant son bassin de telle sorte que le sexe énorme du monsieur s'engouffra d'un coup , mais pas en entier , dans l'étroit canal de ma copine , que je connais si bien.

Elle poussa un cri de plaisir , de victoire et de surprise en même temps , car jamais un sexe aussi gros et long n'était entré en elle. Il l'a pénétra alors sans se soucier si son vagin pourrai accueillir un tel morceau , il l'entra jusqu'à la garde , ses couilles frappaient violement contre ses fesses , il lui ramena les genoux au niveau des épaules et les maintenait grâce à ses puissants bras qui s'appuyaient sur le lit de part et d'autre de la tête de Corinne.

Il avait le contrôle total du corps de ma chérie qui criait déjà de plaisir. Il effectuait des va-et-vient avec une puissance incroyable , il ressortait son sexe presque complètement et le rentrait à nouveau à fond , Corinne était aux anges et criait de plaisir.

Elle était devenue un objet purement sexuel à la merci de ce Mâle en rut qui désirait depuis déjà trop longtemps pouvoir posséder cette minette brûlante. Corinne n'était plus la même , elle se déchainait et venait encore à la rencontre de la verge de son amant pour le sentir encore plus fort Ce vieux était en plus très endurant , il ne débandait pas mais besognait ma compagne comme personne ni même moi ne l'avons déjà fait.

Il désira après 15 minutes de changer de position , il l'a fit mettre en levrette et l'a tringla comme un malade , Corinne manquait d'air , le vieux aussi , puis soudain après encore 10 minutes de besogne , il poussa un cri rauque et serra la taille de Corinne si fort qu'elle en eu des bleus , il se déchargea complètement au fond des ses entrailles.

Elle l'accompagnait d'un énième orgasme en criant presque aussi fort son plaisir. Il continuait cependant tout en lui injectant sa livraison , à la ramoner au plus profond. Elle n'en revenait pas de cet machine à baiser qui semblait ne jamais vouloir s'arrêter , Ca dura encore quelques minutes où il s'affala sur le corps de Corinne. Elle était toujours en levrette et se sentais femme soumise.

La bite du vieux monsieur était toujours à l'intérieur du vagin de ma copine. Ils étaient anéantis par le plaisir , il se retira d'elle , laissant un trou béant qui recrachait une très grosse quantité de sperme. Corinne n'en revenait pas. Ils allèrent ensuite se doucher et retournaient au lit. Cette nuit là , Corinne ne rentra pas chez nous et ils recommencèrent au petit matin avec autant d'élan que la veille au soir. Quand elle rentra chez nous , je vis qu'il y avait quelque chose , d'autant plus qu'elle n'était pas rentrée se coucher , elle me raconta alors tout et me dit que maintenant elle irai voir Claude tous les jours pour au moins baiser et parfois faire le ménage en plus et qu'elle voulait au moins la nuit du samedi au dimanche avec lui Elle continuerai de me faire l'amour , mais désirai Claude pour son côté sauvage dominant.

Nous avons fait l'amour l'après-midi , ensuite elle me communiqua son désir de retrouver Claude. Elle enfila une mini-jupe un mini-string jaune , un chemisier sans soutien-gorge et parti.

En arrivant là-bas , Il l'accueilli comme il se doit , il l'a serra dans ses bras et la tira jusque dans la chambre , le vieux ne se doutait pas que je venais de me vider les couilles dans sa petite chatte , mais pu s'en apercevoir rapidement , il l'a fit mettre en levrette et lui dit qu'il n'était pas du genre à repasser après quelqu'un et une fois nu , la bite au garde-à-vous , il l'a dirigea vers son petit cul , lui écarta les fesses et sans aucune préparation commença et lui pénétrer l'anus.

Elle me sourit quand je me présente. Tant mieux pour moi. Parlons-en de ses cuisses! Car le plus excitant ce sont ses cuisses, longues, fines et fermes. Sa peau est lisse et bien bronzée. On sonne et il vient lui même ouvrir. Il nous reçoit en marcel blanc sale, pantalon de survêtement et chausson. Il reste interdit en voyant derrière nous la petite Lola.

Il la mate sans aucune gêne. Je lui adresse un sourire de soutien et complice. Directement dans la salle à manger. Sur la table il y a deux bouteilles de Whisky. Ce ne sont que des BD de cul. Visiblement le type ne lui plait pas.

Au bout de quelques secondes, elle se lève: Et sans un regard pour le mec, elle se dirige vers la porte de sortie. Et vous les gars cela vous intéresse ces BD? Elle reste debout devant la porte. Je suis moi aussi nervé car il aurait pu faire un effort. Nous on se pose et Lola après une hésitation nous rejoint autour de la table.

Le mec lui sert un verre bien rempli. Elle rit un peu en voyant certaines BD. Elle est détendue et quand le mec lui remplit à nouveau son verre, elle lui dit: Mon bonhomme, il ne faudrait pas croire que tu vas me faire perdre les pédales. Et par bravade, elle porte son verre à ses lèvres et en avale la moitié. De fait, elle rigole de plus en plus. Elle se remue sur sa chaise sans voir que sa jupe est remontée et montre ses cuisses.

Son verre est à nouveau vide. Robert le remplit encore. Elle éclate de rire, visiblement saoule. Alors Robert se lève, la prends sous les bras, la soulève pour la mettre debout.

Absente et riante, elle se laisse faire. Il la lâche et elle titube. Encore un verre Robert. Celui-là elle le boit debout mais Robert est obligé de la maintenir. Elle est vraiment cuite. Robert à ce moment là passe ses mains sous ses bras et lui prends la poitrine à pleines mains. Tu me pelote les seins on dirait. Bas les pates ou bien je crie. Son minou apparaît sous le fin tissu de son string.

Cette vision rend soudain fou le vieux. Le gros en profite. Jérémie, lui, voit son fantasme se réaliser. Tous les deux on regarde, on mate le viol de notre bien-aimée. Il faut la mettre à poil. Aidez-moi car elle ne peur plus rien faire. Tous les trois, on la soulève. Jérémie et moi on se regarde. Lola est vraiment cuite et elle ne se rend plus compte de rien.

Alors moi, je passe derrière elle et je lui enlève son débardeur. Devant, Jérémie la retient. Je défais la fermeture éclair de sa jupe et le vêtement descend tout seul. On est obligés de lui lever les jambes pour la dégager complètement. Mais elle mouille la salope.

..


Directement dans la salle à manger. Sur la table il y a deux bouteilles de Whisky. Ce ne sont que des BD de cul. Visiblement le type ne lui plait pas. Au bout de quelques secondes, elle se lève: Et sans un regard pour le mec, elle se dirige vers la porte de sortie.

Et vous les gars cela vous intéresse ces BD? Elle reste debout devant la porte. Je suis moi aussi nervé car il aurait pu faire un effort. Nous on se pose et Lola après une hésitation nous rejoint autour de la table. Le mec lui sert un verre bien rempli. Elle rit un peu en voyant certaines BD.

Elle est détendue et quand le mec lui remplit à nouveau son verre, elle lui dit: Mon bonhomme, il ne faudrait pas croire que tu vas me faire perdre les pédales. Et par bravade, elle porte son verre à ses lèvres et en avale la moitié.

De fait, elle rigole de plus en plus. Elle se remue sur sa chaise sans voir que sa jupe est remontée et montre ses cuisses. Son verre est à nouveau vide. Robert le remplit encore. Elle éclate de rire, visiblement saoule.

Alors Robert se lève, la prends sous les bras, la soulève pour la mettre debout. Absente et riante, elle se laisse faire. Il la lâche et elle titube. Encore un verre Robert. Celui-là elle le boit debout mais Robert est obligé de la maintenir. Elle est vraiment cuite. Robert à ce moment là passe ses mains sous ses bras et lui prends la poitrine à pleines mains.

Tu me pelote les seins on dirait. Bas les pates ou bien je crie. Son minou apparaît sous le fin tissu de son string. Cette vision rend soudain fou le vieux. Le gros en profite. Jérémie, lui, voit son fantasme se réaliser. Tous les deux on regarde, on mate le viol de notre bien-aimée. Il faut la mettre à poil.

Aidez-moi car elle ne peur plus rien faire. Tous les trois, on la soulève. Jérémie et moi on se regarde. Lola est vraiment cuite et elle ne se rend plus compte de rien. Alors moi, je passe derrière elle et je lui enlève son débardeur. Devant, Jérémie la retient. Je défais la fermeture éclair de sa jupe et le vêtement descend tout seul.

On est obligés de lui lever les jambes pour la dégager complètement. Mais elle mouille la salope. Penche là en avant et fait là se cambrer. Je rejoins le type et je laisse Jérémie nous exhiber sa copine. Car maintenant, le salaud réalise son rêve: En tremblant ; il lui dégrafe le soutien gorge libérant ses seins. Leur pointe est dressée signe que Lola est excitée. Il prend les bouts et les fait rouler entre ses doigts.

Il descend une main, écarte le string pour nous montrer sa chatte à peine épilée. Jérémie, tout à son plaisir la retourne pour nous montrer encore ses fesses. Il le fait lentement le salaud, il joue avec nos nerfs. Les deux fesses à peine marquées grâce au string apparaissent à la lumière de la pièce. A mateurs de littérature sexy, vous trouverez sur HDS de nombreuses histoires de sexe vécues ou romancées.

Ecrivains en herbe et maîtres de la plume, vous pouvez aussi envoyer vos propres histoires et récits érotiques personnels. L a newsletter d'histoires de sexe Inscrivez-vous à la lettre d'information.

Voir toutes les histoires de sexe de cet auteur. Faites d'HDS votre page de démarrage. Pour la première fois. Dans la zone rouge. Jeune fille naïve, Toute heureuse, Eugénie prend le train pour Paris, elle a enfin trouvé du travail, même si pour cela elle doit quitter sa famille. Intimidée, Eugénie suit son chauffeur et pénètre à son tour dans la maison. Il ouvre une porte et la fait rentrer, Monsieur, voilà Eugénie, je vous laisse.


Le sexe de la réalité le sexe arabe


Pendant ce temps Claude regardait la tv. Au bout d'un moment , il lui demanda si elle serait d'accord de l'accompagner à une soirée le vendredi suivant. Elle lui dit qu'elle devrait en parler avec moi et lui demanda où , ce que c'était , avec qui , enfin tout ce qui pouvait la renseignée sur cette soirée. Il lui dit qu'il était invité à un vernissage et qu'une compagnie féminine serait bien venue , il faudrait juste qu'elle soi bien habillée.

Elle termina le ménage , Claude l'invita à s'assoir prés de lui et lui offrit un verre. Il voulait savoir si son dos lui faisait toujours mal , elle lui avoua que ca allait mieux , mais qu'elle sentait encore parfois un petite douleur lors de certain mouvements. Il lui demanda si elle accepterai un nouveau massage , elle acquiesça et se retrouva en quelques secondes allongée sur le ventre sur le lit du vieux monsieur.

Il ne perdu pas une minute et releva sa mini-jupe , Corinne se laissa faire , tant ce rapport vieil homme fort dominant et jeune fille soumise lui plaisait. Il prit de l'huile et commença son massage.

A ce moment là , il avait déjà une belle érection. Elle avait aperçu ce sexe qu'elle connaissait mieux maintenant et commençait aussi à mouiller fortement. Au bout de 15 minutes de massage , Corinne se retourna brusquement , la poitrine dressée et les tétons tout durs et se jeta littéralement sur l'objet qui provoquait son désir pour le prendre à pleine bouche et lui octroyer une fellation digne du Guinness book.

Claude était surpris devant tant d'engouement et lui caressait la poitrine pendant qu' elle s'activait sur ce sceptre pour finalement le faire exploser dans sa bouche et sur son visage dans un cri rauque que poussa Claude , elle avala tout ce qu'elle pu et lui nettoya la queue avec sa langue et sa bouche.

Claude lui dit qu'elle savait y faire et la remercia , elle lui rendit le merci en lui avouant que pour elle c'était aussi bon!

Elle écarta les cuisses et lui montra comme son string était trempé. Claude lui sourit , elle se rhabilla et rentra chez nous. Elle me raconta sa journée le soir et nous avons ensuite fait l'amour , après m'avoir , à ma demande fait aussi une bonne fellation.

Elle me parla donc de cette soirée et me demanda mon avis , je lui répondit que si elle en avait envie , elle pouvait y aller et prendrai sa voiture car moi je voulais sortir avec des potes pour aller au bowling. Elle me dit qu'alors elle irait avec Claude à ce vernissage , après tout , il n'y a rien de mal. Elle appela Claude directement pour le lui dire , il avait l'air très ravit me dit-elle. Le vendredi arriva , elle devait aller chez Claude pour 18h00 , de là ils iraient avec sa voiture à lui au lieu du vernissage.

Corinne avait passé sa journée à faire les magasins pour se trouver de quoi s'habiller. Avant de partir , au moment de se préparer , elle était déjà très excitée , à vrai dire elle l'avait été toute la journée en faisant ses emplettes.

Alors elle s'allongea sur notre lit pour se masturber , histoire de calmer ses ardeurs et de se faire plaisir. Elle eût rapidement un orgasme ,mais son envie ne s'était pas tout à fait calmée. Elle avait décidé de s'habiller sexy et mis des vêtements les plus érotiques: Elle sonna chez Claude qui en la voyant ouvrit grand les yeux et la complimenta sur sa tenue.

Il était habillé très chic et sentait très bon , un parfum"Musc" qui plaisait bien à Corinne. Il arrivèrent vers 18h30 , il y avait déjà beaucoup de monde. En entrant Claude salua tout de suite quelques collègues , des collègues qui regardaient avec insistance ma Corinne tant elle était ravissante.

Un des invité lui fit le compliment en lui disant qu'il était bien accompagné , pour savoir qui elle était. Il lui répondit carrément que c'était sa nouvelle compagne , Corinne se sentait comme sa femme et devait maintenant jouer le jeu pour ne pas troubler les relations. Elle était à la fois surprise de ces propos et cela lui plaisait aussi d'un autre côté. Claude l'a prenait par la main pour l'emmener au travers la galerie , il y avait des tableaux de toutes sortes et de toutes tailles.

Une serveuse leur apporta une flûte de champagne et ils trinquèrent à leur soirée. Ces deux heures à discuter et à bouger à petits pas lui avaient ouvert l'appétit et puis que ferait-elle si tôt à la maison , vu que j'étais sorti? Elle lui répondit donc par l'affirmative et ils quittèrent les lieux non sans remarquer le regard vicieux de certains messieurs qui reluquaient ma belle de haut en bas. Claude sourit à Corinne et montèrent dans la voiture.

Elle m'avouera plus tard qu'à ce moment , elle se sentait belle, désirable , elle était déjà humide et commençait à avoir des drôles de sensations dans le bas du ventre. Après un quart d'heure de route , ils arrivèrent au restaurant , s'installèrent à une table et dinèrent en tête à tête avec apéritif , vin et digestif.

Le repas dura deux heures durant lesquelles Claude se montra très indiscret sur la vie sexuelle de ma bien aimée. Il appris ainsi qu'elle avait eu sa première relation sexuelle à 15 ans avec un ami de son père de 38 ans.

Tous les deux étaient très émoustillé et Claude demanda à Corinne si elle accepterai de boire un dernier verre chez lui , elle lui répondit du tac au tac: Elle accepta et il se mirent en route. Une fois arrivés , en montant les escaliers , Claude remarqua que Corinne avait changé dans son attitude , l'alcool aidant elle se faisait très femelle et remuait son popotin devant Claude.

En entrant Claude lui dit que ca lui serait désormais difficile de ne pas la baiser ce soir , elle lui répondit que de toute façon , elle ne pourrai pas lutter contre un molosse comme lui. Il lui dit qu'il bandait déjà comme un fou , elle lui répondit , c'est normal quand toi tu bandes moi je mouille et inversement et elle lui avoua que secrètement elle avait envie de se faire baiser par lui.

Claude regarda Corinne s'éloigner , elle parti dans la chambre , se jeta sur le lit , se mis sur le dos , elle écarta les cuisses et dit au vieil homme de venir la pilonner car elle ne tiendrai pas comme ca longtemps.

Claude se rapprocha , se mit tout nu et sa verge tendait déjà vers le haut avec une vigueur que Corinne connaissait déjà. Il lui remonta sa mini-jupe sur la taille , découvrit alors ce petit string noir , le haut des bas et le porte-jarretelles qui ne firent qu'accentuer son excitation.

Il vint s'agenouiller entre les cuisses de ma bien-aimée et tenait son attribut dans la main et le dirigeait vers la fente de Corinne qui ruisselait comme une folle , il tira sur le string de côté pour dégager l'entrée du vagin et plaça son pénis juste devant. Il demanda alors à Corinne si elle le voulait vraiment , c'est alors qu'elle s'agrippa à son cou avec ses bras et lança en avant son bassin de telle sorte que le sexe énorme du monsieur s'engouffra d'un coup , mais pas en entier , dans l'étroit canal de ma copine , que je connais si bien.

Elle poussa un cri de plaisir , de victoire et de surprise en même temps , car jamais un sexe aussi gros et long n'était entré en elle. Il l'a pénétra alors sans se soucier si son vagin pourrai accueillir un tel morceau , il l'entra jusqu'à la garde , ses couilles frappaient violement contre ses fesses , il lui ramena les genoux au niveau des épaules et les maintenait grâce à ses puissants bras qui s'appuyaient sur le lit de part et d'autre de la tête de Corinne.

Il avait le contrôle total du corps de ma chérie qui criait déjà de plaisir. Il effectuait des va-et-vient avec une puissance incroyable , il ressortait son sexe presque complètement et le rentrait à nouveau à fond , Corinne était aux anges et criait de plaisir. Elle était devenue un objet purement sexuel à la merci de ce Mâle en rut qui désirait depuis déjà trop longtemps pouvoir posséder cette minette brûlante. Corinne n'était plus la même , elle se déchainait et venait encore à la rencontre de la verge de son amant pour le sentir encore plus fort Ce vieux était en plus très endurant , il ne débandait pas mais besognait ma compagne comme personne ni même moi ne l'avons déjà fait.

Il désira après 15 minutes de changer de position , il l'a fit mettre en levrette et l'a tringla comme un malade , Corinne manquait d'air , le vieux aussi , puis soudain après encore 10 minutes de besogne , il poussa un cri rauque et serra la taille de Corinne si fort qu'elle en eu des bleus , il se déchargea complètement au fond des ses entrailles.

Elle l'accompagnait d'un énième orgasme en criant presque aussi fort son plaisir. Il continuait cependant tout en lui injectant sa livraison , à la ramoner au plus profond. Elle n'en revenait pas de cet machine à baiser qui semblait ne jamais vouloir s'arrêter , Ca dura encore quelques minutes où il s'affala sur le corps de Corinne. Elle était toujours en levrette et se sentais femme soumise. Je suis moi aussi nervé car il aurait pu faire un effort.

Nous on se pose et Lola après une hésitation nous rejoint autour de la table. Le mec lui sert un verre bien rempli. Elle rit un peu en voyant certaines BD. Elle est détendue et quand le mec lui remplit à nouveau son verre, elle lui dit: Mon bonhomme, il ne faudrait pas croire que tu vas me faire perdre les pédales. Et par bravade, elle porte son verre à ses lèvres et en avale la moitié. De fait, elle rigole de plus en plus. Elle se remue sur sa chaise sans voir que sa jupe est remontée et montre ses cuisses.

Son verre est à nouveau vide. Robert le remplit encore. Elle éclate de rire, visiblement saoule. Alors Robert se lève, la prends sous les bras, la soulève pour la mettre debout. Absente et riante, elle se laisse faire. Il la lâche et elle titube. Encore un verre Robert. Celui-là elle le boit debout mais Robert est obligé de la maintenir. Elle est vraiment cuite. Robert à ce moment là passe ses mains sous ses bras et lui prends la poitrine à pleines mains. Tu me pelote les seins on dirait.

Bas les pates ou bien je crie. Son minou apparaît sous le fin tissu de son string. Cette vision rend soudain fou le vieux. Le gros en profite. Jérémie, lui, voit son fantasme se réaliser. Tous les deux on regarde, on mate le viol de notre bien-aimée.

Il faut la mettre à poil. Aidez-moi car elle ne peur plus rien faire. Tous les trois, on la soulève. Jérémie et moi on se regarde. Lola est vraiment cuite et elle ne se rend plus compte de rien. Alors moi, je passe derrière elle et je lui enlève son débardeur. Devant, Jérémie la retient. Je défais la fermeture éclair de sa jupe et le vêtement descend tout seul. On est obligés de lui lever les jambes pour la dégager complètement. Mais elle mouille la salope. Voir toutes les histoires de sexe de cet auteur.

Faites d'HDS votre page de démarrage. Pour la première fois. Dans la zone rouge. Jeune fille naïve, Toute heureuse, Eugénie prend le train pour Paris, elle a enfin trouvé du travail, même si pour cela elle doit quitter sa famille.

Intimidée, Eugénie suit son chauffeur et pénètre à son tour dans la maison. Il ouvre une porte et la fait rentrer, Monsieur, voilà Eugénie, je vous laisse.